Liste de photos d'arts par artiste Jean-Marie Marion

Le photographe Jean Marie Marion, après des études aux Beaux Arts, bifurque vers la danse en travaillant avec Carolyn Carlson et Maurice Béjart. Happé par la mode, il devient un des top models des années 80. 

Egérie de la marque Biotherm, il apparaît dans 194 films publicitaires sous la direction de metteurs en scène comme Ridley Scott, Luc Besson, Claude Miller, Raymond Depardon, Joe Pytha…

Passe derrière l’objectif en réalisant de nombreux reportages de personnalités pour la presse.

Le photographe des personnalités est auteur de 3 livres « Aller simple pour la Pantagonie », « Portraits de femmes », « 20 ans de photos sur Florent Pagny ».

Le photographe Jean Marie Marion, après des études aux Beaux Arts, bifurque vers la danse en travaillant avec Carolyn Carlson et Maurice Béjart. Happé par la mode, il devient un des top models des années 80. 

Egérie de la marque Biotherm, il apparaît dans 194 films publicitaires sous la direction de metteurs en scène comme Ridley Scott, Luc Besson, Claude Miller, Raymond Depardon, Joe Pytha…


Passe derrière l’objectif en réalisant de nombreux reportages de personnalités pour la presse.

Le photographe des personnalités est auteur de 3 livres « Aller simple pour la Pantagonie », « Portraits de femmes », « 20 ans de photos sur Florent Pagny ».

« Jean-marie Marion fut danseur et l’est resté, car aujourd’hui, c’est avec la lumière et les ciels qu’il danse, aussi léger et fluide dans ses images qu’il le fut avec son corps et je me souviens, pour l’avoir photographié de la difficulté de lui imposer un cadre !" Jean-Louis Sieff.

« Comme certaine Indiens d’Amérique qui changeaient de langage selon les saisons, Jean-marie Marion, selon les périodes de sa vie, fait évoluer ses langages corporels et créatifs comme artiste et nomade. » Guesh Patti.

«Il les a vêtues d’ombre, les a parées de lumière, les a laissées chacune libre du jeu, dont la seule règle était de ne pas se regarder dans un miroir, faire entièrement confiance à son œil, et quel regard ! Le renvoi de l’image est anonyme, discret et pudique. Ces photographies sont liberté, la féminité y est irrésistible. Peut-être grâce à cette idée, si précieuse aujourd’hui : laisser le droit de choisir à celles qui les composent, comme on choisit sa vie et c’est peut-être le plus grand mystère de ce livre, par quelle magie Jean-Marie Marion a-t-il réussi à photographier la tendresse?" Marc Levy.


EXHIBITIONS  :


  • Novembre 2014 : Exposition Collective Fotofever Art Fair, galerie Artphotoby, Carrousel du Louvre, Paris 1

  • Exposition "Portraits de femmes", Laboratoire Central Dupon Paris 18.

Détails
Résultats 1 - 20 sur 20.
Résultats 1 - 20 sur 20.