Vernissage PATRICK RIMOND mercredi 6 juin 2018

Vernissage PATRICK RIMOND mercredi 6 juin 2018

PATRICK RIMOND 

EXPOSITION DU 6 AU 30 JUIN 2018

Après des études d’ingénieur, Patrick Rimond s’est entièrement consacré à la photographie au Japon où il est resté 9 années. À Osaka, il a produit un premier corpus de paysages urbains et de portraits qui sont une capture directe et sensible de la réalité. La spiritualité japonaise lui a permis de trouver un adossement auquel ajuster sa relation au monde. 

Il y est invité à exposer ses photographies (Plaza Gallery Sengawa Tokyo, Graf museum-gallery Osaka, ISSISS Gallery Kyoto,  Belgium Flanders Museum Gallery Osaka) et a ses photos  publiées (Water Planet Osaka, Aman Iman France, Intersection Londres). 

En marge de ses recherches artistiques, il travaille pour l’agence VU ou Le Monde. Pendant deux années, il organise les expositions du Flanders Center (représentation culturelle de la Flandres au Japon).

Depuis son retour en Europe en 2005, Patrick Rimond a ajouté à son travail de plasticien d’autres expériences photographiques comme la participation au spectacle vivant lors de résidence intermedia (Caravane à Plume Pyrénées, Ce Qui Secret Nantes, Choreos Paris),  les collaborations avec d’autres artistes et une nouvelle pratique, la manipulation des images. 

Hudros 

L’exposition HUDROS, d’eau et de béton est tirée du livre éponyme publié en 2016 chez iKi éditions. C’est un travail photographique réalisé dans les Bouches-du-Rhône autour de surfaces d’eau contraintes par l’homme. Les images ont été́ réalisées principalement le long des canaux qui alimentent la région en eau douce à partir de la Durance et du Verdon. C’est un univers qu’a exploré à sa manière Gabriele Basilico dans le livre La Durance : Paysages en regard. 

Cette série est née d’une fascination symbolique créée par le jeu d’une eau à l’aspect cristallin glissant le long d’un béton brut et inerte. À la vie s’oppose l’inanimé, avec la fraîcheur d’une eau en perpétuel renouvellement et un béton statique abîmé par le temps. Interdépendants pour le bon fonctionnement d’un ensemble, ils sont une illustration de la dualité du yin et du yang.

Hypnagogique : Se dit d’images, de visions qui se produisent durant la période d’endormissement et qui, par leur netteté ou leur vivacité, donnent un sentiment de réalité qui surpasse celui de la perception. 

La vision hypnagogique, une idée artistiquement popularisée par les surréalistes, est la transcription de la réalité et d’enregistrement de "traces" pour en interroger le résultat, pour apprendre de ces images enregistrées.

Hypnagogies

« Hypnagogies » est une série réalisée par Patrick Rimond en 2007. Le photographe nous entraîne dans les entrailles de la ville, au fond d’une profonde tranchée ferroviaire près de la Gare de l’Est devant laquelle il passe quotidiennement et dont les motifs le fascinent. Il y prélève des images brutes, organiques, qui composent une sorte de radiographie des réseaux urbains.

Commençant par des prises de vues nettes, il décide finalement de travailler la matière et d’utiliser des pellicules diapositives périmées pour expérimenter des  rendus particuliers et en extraire une matière à proprement parler étrange, fantastique ou surréelle.

FRANCE 3 en parle : https://www.patrickrimond.com/blog/index.html

VERNISSAGE Mercredi 6 juin 2016 de 18h30 à 21h30

Galerie Artphotoby Sophie Leiser

40, rue de la Tour d'Auvergne 75009 Paris

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type